La Connaissance de JESUS-CHRIST


Nous avons des Eglises partenaires en Côte d'Ivoire dans le cadre de cette formation. 

 Témoignages d'Hommes de Dieu en Partenariats avec l'Ecole.

  • Apôtre CHOIX DE CHRIST: MIAEVA/ Toumod En partance pour Bouaflé, le journal de JESUS-CHRIST a marqué une halte à Toumodi, juste le temps de se préparer pour un autre voyage le lendemain. C’est assis devant son temple, que nous avons trouvé l’Apôtre Choix de Christ. Il se trouvait là avec trois dames parmi lesquelles son épouse. Apres avoir salué notre hôte, j’ai voulu entrer dans le temple pour attendre la fin de cette conversation qu’il avait avec une dame accompagnée de sa mère. Il nous a invités avec insistance à  prendre place auprès d’eux. Assises en face du serviteur de Dieu, ces interlocutrices avaient l’air très embarrassées. L’homme de Dieu, manifestement soucieux de faire comprendre à ses auditrices les dangers de leur choix de se rendre a un rendez-vous sans consulter le Seigneur JESUS, avait parcouru en quelques phrases les grandes vérités spirituelles qu’il avait reçues au cours de la formation des Ecoles et Universités de la connaissance de JESUS. « Je te recommande de ne pas accuser ton mari et garder de mauvais sentiments contre lui. Sache que s’il y a problème, c’est que tu as péché et une porte a été ouverte dans le monde spirituel. Les démons en ont profité pour vous séparer. Repens-toi sincèrement et tu verras que ton mari, reviendra. Garde-toi de faire la guerre à une tierce personne. Pour ce qui concerne la réunion organisée à Abidjan, consulte d’abord le Seigneur JESUS. Sinon tu peux t’exposer à des attaques au plan spirituel ». C’est en ces termes que l’homme de Dieu exhorta cette dame un peu déboussolée. Fonctionnaire de son état, elle a eu la grâce de se marier très tôt. Malheureusement, la joie du mariage sera pour elle de courte durée. Une autre viendra la séparer d’avec son mari. Et cela  depuis plusieurs années. Parlant de son infortune, elle précisa qu’elle avait rencontré depuis le début de ses malheur plusieurs hommes de Dieu sans avoir eu a retrouvé son foyer. L’homme de Dieu visiblement serein se mit à nouveau à lui parler de quelques  déblocages survenus dans le même sens. Il l’invita même à entrer en contact avec son guide spirituel. Je me rendis compte de la justesse des exhortations du leader de la MIEVA, de la raison pour laquelle il chérissait ce partenariat avec les Ecoles et Universités de la connaissance de JESUS. Je compris surtout pourquoi cette église retirée loin du centre-ville drainait maintenant du monde. Devenu pratique et concret dans la résolution des problèmes spirituels, son assemblée a pris du volume. Il respire la vie et la force. Nous avons voulu entendre davantage après le départ des deux dames qui devaient revenir le lendemain.
  • Nous avons longuement échangé. Pour lui tout a commencé après cette rencontre fortuite à Aboisso. De passage dans cette ville située à l’est de la Côte d’Ivoire pour soutenir la MIEVA locale, il est invité par une de ses fidèles à un programme de formation Biblique de l’Apôtre Char d’Israël et sa Cavalerie. D’abord hésitant, il s’humilie, lui qui est diplômé de deux écoles de théologie, pour suivre l’enseignement de ce jour. A la fin de la séance, il prend contact avec l’homme de Dieu, lui aussi en visite. Quelques jours plus tard, l’invite à venir à son siège à Toumodi. Par la grâce du Seigneur, tous se passe bien. 
  • En moins de trois mois de cours il constate de grands changements dans sa vie. Au plan sanitaire, il est délivré d’une fièvre récurrente, de nombreuses douleurs qu’il calmait par de nombreux comprimés qui ne manquaient pas chez lui. Il nous confia que depuis ce temps il avait oublié le chemin des officines comme ses collègues qui suivent la formation avec lui. Sa femme, sa compagne d’œuvre qui suit aussi la formation s’était elle aussi prêtée à nos questions. Elle nous parla du cours de la semaine d’avant notre arrivée. L’Amour de Dieu, s’est saisi de son cœur après le message sur l’Amour divin donné en deuxième année. Leur foyer est restauré. La paix et l’harmonie ont gagné la maison du serviteur de Dieu. Il nous annonce une bonne nouvelle. Un mariage aura bientôt lieu dans son temple. L’heureux élu d’une autre assemblée a choisi ce nouveau Canaan pour accomplir ce devoir. Ce n’est pas fortuit. Il a enseigné selon qu’il a reçu des Ecoles et Universités de la Connaissance de JESUS sur le mariage. Le peuple a compris. Les mariages, il en célèbre périodiquement. A l’entrée de son temple un chargement de sable blanc haut de plus d’un mètre cache le fond du temple pour celui qui reste devant le portail. «Tous serra renouvelé ici dans quelques jours. Nous sommes bénis de JESUS. 
  • Le service de Dieu, ce n’est pas ce que je croyais. Il faut être à sa place dans le corps du Christ, pour voir la grâce de Dieu vous accompagner», nous confia-t-il. Il me parla de l’histoire de ce sable et autres bénédictions matérielles et financières qui l’accompagnent aujourd’hui dans ce service béni de JESUS. Il est reconnaissant en affirmant que cette formation l’a transformé. Ayant saisi le sens réel des dons spirituel dans la vie du chrétien et renforcé sa communion avec JESUS, il est devenu une arme redoutable contre les puissances des ténèbres. Les délivrances de tuberculose, de possessions démoniaques et les déblocages sont fréquents au cours des programmes dénommés vendredis de miracles. Et ses collègues pasteurs? Il nous dit qu’ils se portent très bien. La promotion est bénie. Grace à leur témoignage une autre église s’est engagée en partenariat avec les Ecoles et Universités de la connaissance de JESUS; une autre encore attendait l’arrivée du représentant local de l’école pour commencer la formation. D’ici peu la cité de Toumodi sera remplie de fervents serviteurs Dieu pour la prospérité des églises locales.

Des résultats pratiques en termes de salut, délivrance et de bénédictions spirituelles, matérielles, sociales et financière, témoignent de l'impact des videoconferences du miracle sur les églises partenaires des Ecoles et Université de la Connaissance de JÉSUS.

Il y a environ un an, à la demande du Pasteur Agoss Sylvestre Kouadio de la Mission Béthanie Internationale, les Ecoles et Universités de la connaissance de JESUS ouvraient un centre à Bouaflé, ville située à 324 km d’Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire. En considérant les témoignages qui nous parvenaient de cette ville, nous avons déduit que cet homme de Dieu n’avait pas eu tort de s’engager dans ce partenariat.

Néanmoins, soucieux de rapporter la vérité telle qu’elle est, le journal de JESUS-CHRIST, a décidé de se rendre a Bouaflé. En partance pour cette ville, le journal de Jésus-Christ a trouvé bon de faire une escale à Toumodi une autre ville ivoirienne, elle, située à 217 km d’Abidjan. C’est dans cette ville, que de nombreux pasteurs titulaires se sont engagés à suivre la formation des Ecoles et Universités de la connaissance de JESUS. La cérémonie de remise des attestations de fin du premier cycle de cette localité a été diffusée le samedi 23 novembre 2010 dans l’édition du journal télévisé de 12heures 30mn de la Télévision ivoirienne(TV2).

Que s’est il passe depuis ce temps ?

Nous vous proposons dans le cadre du grand reportage du journal de JESUS-CHRIST, les résultats du partenariat de deux églises locales avec les Ecoles et Universités de la connaissance de JESUS

 Le journal de JÉSUS-CHRIST a mis le cap sur Bouaflé.

  • Pasteur AGOSS Sylvestre Mission Béthanie Internationale/ Bouaflé

En fait c’est cette destination qui a motivé notre déplacement. Nous y sommes arrivés aux environs de 19h. Le pasteur Agoss nous fit chercher par deux personnes qu’il nous présenta plus tard. «Ils viennent d’Abidjan ils ont entendu parler de ce que JESUS fait ici.» nous dit-il au cours de notre entretien qui débuta aussitôt. Le frère qui nous conduisit chez notre hôte est un homme de l’armée nationale de la Cote d’ Ivoire. Il est venu pour une délivrance après laquelle il soupirait depuis longtemps. Il retournera demain parce que le miracle est parfait. Pasteur Agoss Sylvestre, ancien fidele d’une grande dénomination, son appel est reconnu par son assemblée selon lui. Il a franchi la première étape selon la procédure de cette grande dénomination pour devenir Pasteur. Il est reçu. Il part pour la formation qui aboutira à sa reconnaissance. Malheureusement il est recalé à cause de son âge avancé dit-on. Voulant le consoler, l’église le consacre comme diacre. Mais une lutte s’engage entre lui et le Seigneur. Apres 20 ans passés dans cette assemblée, il se soumet à la volonté de Dieu et part pour faire ce que JESUS lui a demandé. Pour servir, il demande au Seigneur de le former selon sa Parole. Dieu lui demande de patienter. C’est dans l’attente qu’il reçoit le représentant local des Ecoles et Universités de la connaissance de JESUS. Dieu lui dit: « C’est bien cette formation que j’ai préparée pour toi afin que tu serves Me comme Je le veux. » Inscrit avec sa femme pour la formation il voit en quelques mois son ministère et celui de sa femme exploser. Tout s’accélère pour lui. Depuis sa vie spirituelle jusqu’à sa vie sociale et matérielle tout a changé. Il a compris la raison pour laquelle le Seigneur l’a fait patienter. Son lieu de culte ne désemplit plus. Il a fait placer une bâche dans l’enceinte de la cour de son église. Il savoure les victoires qui résultent d’une vie de communion que les Ecoles et Universités de la connaissance de JESUS enseignent. Prenant la parole, il affirme : «Depuis que j’ai commencé les cours, par la grâce de Dieu, il y a des guérisons de sidéens et de cancéreux dans ce camp de prière. J’aimerai dire grandement merci au Seigneur. Ce sont ces Ecoles et Universités qu’il faut à l’Eglise. Chez moi, j’ai inscrit plusieurs serviteurs qui ont l’appel. C’est désolant, les chrétiens sont obligés d’aller chez les charlatans parce que le péché domine l’Eglise et que les dons spirituels ne se manifestent plus.

  • Cette formation que nous recevons résout ces problèmes que je viens de citer». À la fin de notre entretien, il lance un appel aux hommes de Dieu à intégrer la formation. La nuit avancée, nous avons rejoint un hôtel de la place pour nous reposer de ce parcours de combattant. Très tôt le matin nous avons quitté Bouaflé pour Abidjan. Satisfaits de notre périple nous bénissons JESUS qui nous a gardés durant ce voyage. Merci Papa pour ton œuvre dans notre vie.

Par Dembélé Daniel, Apôtre et missionnaire de

JESUS-CHRIST.

Email: journaldeJESUS@gmail.com